Inspiration

Une journée estivale
avec Lisa Gachet
de Make my Lemonade

Paris, 10ème arrondissement. Lisa Gachet nous a donné rendez-vous dans son studio :
un labo créatif dans le secret duquel son site Make My Lemonade, et sa marque Wear Lemonade, continuent de grandir.
Elle nous ouvre la porte pieds-nus. Yeux pétillants et sourire mutin. Un petit signe de la main - assorti d’un clin d’oeil - nous indique de la suivre. Nous voici dans son antre, avec la timide sensation de pénétrer son cerveau bouillonnant. Dans le tête-à-tête de l’entretien, Lisa évoque ce qui l’a poussée à créer son entreprise et parle de business, d’inspiration ou de maquillage, avec la souplesse et l’agilité des esprits grand ouverts.

Dans un coin de l'atelier bouillonnant de Lisa, paradent les 3 indispensables de l'été :
- Moisture Surge Hydratant Concentré Super-activé
- Clinique Sun Brume Invisible Solaire Corps SPF 30
- Chubby Plump & Shine Brillant à Lèvres Fluide Repulpant.

The Wink : Bonjour Lisa, qu’est-ce qui t’a poussée à lancer ton blog Make My Lemonade ?
Lisa Gachet : Probablement une certaine insatisfaction. J’ai commencé à travailler dans le stylisme et la direction artistique pour des grandes maisons, et même si j’ai beaucoup appris, je ne me projetais pas sur le long terme. Make My Lemonade est né sur ce terreau-là, en 2012. J’y ai mis tout ce qui me faisait vibrer, en valorisant le DIY. Et puis au bout de 2 ans, j’ai eu envie de revenir à mes premières amours, le stylisme et le set design. J’ai donc lancé la marque Wear Lemonade : des collections de vêtements éphémères dont on peut acheter les modèles en ligne, ou se procurer le patron pour les concevoir soi-même. C’était capital pour moi de rester dans cette générosité-là, en donnant nos secrets de fabrication. Aujourd’hui, on est 10 derrière ce projet !

TW : Est-ce qu’il a parfois été difficile de t’exposer sur le blog, de te mettre en avant ?
LG : Je savais dès le début qu’il allait falloir donner de ma personne, et me montrer un peu, fatalement. Mais en effet, je n’avais pas mesuré l’ampleur que ça prendrait. Après tout c’est le jeu, si je suis là aujourd’hui c’est grâce à cette viralité, mais je continue de l’appréhender. C’est toujours étonnant de mesurer le décalage qu’il peut y avoir entre la perception que l’on a de moi et celle que je suis vraiment.

TW : Penses-tu que le maquillage peut être une façon de se révéler ?
LG : Oui, j’en suis convaincue. Je crois que ça peut être autant une armure qu’un coup de projecteur sur le beau.

Pour la petite retouche avant de sortir ? Pas besoin de miroir, le reflet dans l'iPhone fera l'affaire. L'été, Lisa porte son dévolu sur les teintes framboise, comme le Chubby Plump & Shine teinte Powerhouse Punch.

TW : Est-ce que tu as des must-have beauté ?
LG : J’aurais tendance à dire que je suis plutôt une “crash-testeuse” dans l’âme... mais quand je trouve des bons tips, je m’y accroche. J’ai le souvenir de ma mère utilisant le Basic 3 temps Clinique et de ma fascination pour ce kit. Le côté DIY et la personnalisation en fonction de sa peau, je trouvais ça génial. J’y reviens donc régulièrement. J’utilise aussi le fond de teint liquide Superbalanced, pour sa couvrance et son rendu “teint parfait”. Mais pour le reste, j’expérimente beaucoup côté maquillage.

TW : Réserves-tu néanmoins des produits à l’été ?
LG : Oui, absolument : le blush couleur corail par exemple. Comme un souffle de soleil sur les joues. Et puis, la protection solaire évidemment ! La base. Surtout quand on a passé son adolescence sur la plage, comme moi (NDLR : Lisa a grandi près de Bordeaux.) La Brume Invisible Solaire Corps SPF 30 me semble parfaite pour l’été, très fraîche, avec un vaporisateur super pratique.

TW : C'est la confiance en soi, ou le fait de croire en ses rêves qui est le socle de ton parcours ?
LG : Je dirais plutôt que c’est la confiance en mon intuition. Je crois beaucoup en ces instants où on sent que ça n’est plus possible. Ou, inversement, que c’est le bon moment pour se lancer. Personnellement, je n’ai jamais eu peur de sortir de ma zone de confort, et je constate au final que tout se passe toujours bien. Mieux : je mesure que le bonheur n'est pas nécessairement là où on croit qu'il se trouve.

TW : Quels sont tes projets futurs ?
LG : On travaille avec mon équipe sur un gros projet qui verra le jour en septembre prochain : une collection très large, en collaboration avec une grande enseigne, qui s’étendra des habits à la vaisselle en passant par la papeterie. Sur le plus long terme, j’adorerais ouvrir une vraie boutique Wear Lemonade à Paris. Et j’aimerais aussi qu’on développe une collection pour les enfants.
Mais globalement, comme rien n’était prévu dans tout ce qui m’est arrivé depuis 5 ans, il m’est difficile de me projeter dans l’avenir...

TW : Dernière question avant de se quitter. Et pas des moindres : pour toi c’est quoi “réussir sa vie” ?
LG : Tout dépend de ce qu’on met personnellement derrière le mot “réussite”. Pour ma part, côté professionnel, j’aimerais que Wear Lemonade continue de grandir c’est certain, même si je suis très attachée à conserver cette échelle humaine. Et côté personnel, je souhaite juste que ma vie soit un long fleuve tranquille...

Lorsque notre conversation s’achève, la team Lemonade - arrivée sur la pointe des pieds - est déjà en train de fourmiller. On sent leur énergie contagieuse. Et on dit merci à Lisa pour cette entrevue d’abord, mais aussi pour tout ce qu’elle nous inspire en filigrane : l’envie de foncer, de croire en soi, et de se maquiller comme bon nous semble.

Derrière ce gif, toute l'espièglerie de Lisa ! Après avoir appliqué le Chubby Plump & Shine teinte Goliath Grape, Lisa a pris la pause avec le gloss, comme un enfant avec une glace. Yeux narquois, sourire pétillant.
C'est sans doute le pouvoir caché du Chubby Plump & Shine : colorer la bouche et réveiller l'audace.